Le BONHEUR sonne la porte de votre PME ! Le laisserez-vous entrer ?

Par Sylvain Boulianne | Main d'oeuvre

Mai 31

Eh oui ! le BONHEUR fait jaser c’est temps-ci dans autant dans la vie en général que dans le milieu entrepreneurial. Avec sa chanson « Il est où le bonheur ? » Christophe Mae active le bonheur en tout un chacun. Il y a aussi des entrepreneurs québécois qui ont sorti de la boite de pensée traditionnelle sur la gestion des RH ouvrant la voie à la gestion du bonheur dans leur environnement de travail. Ces chefs d’entreprises visionnaires ont obtenu rapidement du succès en implantant une culture du bonheur dans leur PME, Gsoft et La recharge en sont de bel exemple.

Et si le BONHEUR frappait à votre porte d’entreprise, le laisseriez-vous réellement entrer à cœur ouvert ? Pas si simple d’y répondre spontanément. Le rapport de Deloite 2018 sur les tendances en capital humain a révélé que 86% des employeurs canadiens sont conscient que le mieux-être des employés est aujourd’hui un élément important de la réussite d’une entreprise, mais seulement 43% d’eux estime agir vraiment ce sens. Il y a un énorme écart entre la conscientisation et l’action réelle. Inquiétant ? Non ! c’est un 1er pas. Il y a 25-30 ans la conscience était beaucoup plus dans l’autre sens – les employés doivent rendre heureux leur patron s’il souhaite obtenir un meilleur traitement.

Étant de nature optimiste, je suis très heureux de pouvoir vous partager ma grande joie de constater cette conscience du bonheur dans les entreprises et qui devient sur les lèvres de nos dirigeants.

Pourquoi suis-je heureux dites-vous ?

C’est vrai que cela fait partie intégrante de ma mission de coach, « optimiser PERFORMANCE et BONHEUR au travail ». Le plus enivrant c’est le langage qui change et l’intégration du bonheur dans les entreprises qui commence.

Les entreprises qui ont compris que la réelle bienveillance envers leurs employés leur porte fruit. Chaque fois que mes clients implantent une nouvelle culture mobilisante et inspirante, les yeux de tous pétillent à travers l’entreprise et la performance s’en suit. Les chiffres parlent d’eux même. Certains de mes clients ont obtenu une augmentation de productivité entre 15 et 25%. Affecté eux aussi par le manque de main-d’œuvre, des réductions de personnelles entre 20 et 30%, alors que leur profitabilité accroit entre 200 et 700 % tout en investissant davantage dans leur RH.

Des chiffres à envier n’est-ce pas ! Ce n’est pas gonflé, demandez aux deux PDG des entreprises ci-haut mentionnés qui ont fait le virage 360 degrés pour une culture de bonheur, ils vous confirmeront que cela a eu un effet magistral, même qu’ils ont éliminé leur problème de manque de main-d’œuvre puisqu’ils sont devenus attractifs pour les talents.

Y’a de l’espoir, wow !

Je me rappelle à mes débuts de coach lorsque j’abordais avec les leaders de PME la notion de rendre les employés heureux pour obtenir une meilleure performance en entreprise, les réactions de scepticisme diffusaient et tous les commentaires venant de l’égo se mettaient en branle. On me sortait des arguments de risque financier, de travail acharné, de volonté, d’attitude, de rêves, d’appartenance, pour justifier de ne pas se tourner vers les vrais besoins des employés. Ils sont payés pour travailler me disaient-ils !

Aujourd’hui, ces entreprises qui on prit le risque d’investir réellement dans leurs employés pour les rendre vraiment heureux, simplement par de petites choses en sont gagnante et sont beaucoup moins vulnérable à la pénurie de main-d’œuvre.

Faites un 1er pas !

La 1re chose qui ne coute rien est d’écouter sincèrement tous les irritants que vos employés vivent dans le cadre de leur travail. Demandez-leur quels gestes feraient une grande différence et contribueraient davantage à leur bonheur au travail. Vous constaterez que les réponses seront relativement simples à réaliser.

Par exemple, mettre le double sur un outil de travail de l’employé qui le placerait dans des émotions positives plutôt que dans des frustrations tout au long de sa journée de travail sera hyper profitable pour tous à moyen terme et tous seront heureux.

Installer une culture de bonheur commence par croire que les entreprises ont un gros impact sur la réduction du stress et l’augmentation du niveau de bonheur général de notre vie des Québécois et Québécoises.

Le potentiel inexploité des entreprises passe par l’exploration du potentiel bonheur des employés. Aidez vos gestionnaires de différents niveaux à intégrer et partager des attitudes du bonheur.

Ça ne coûte rien de faire une tourner tous les matins en souriant pour souhaiter une magnifique journée à vos employés. Vous leur direz par ce geste qu’ils sont suffisamment importants à vos yeux pour que vous leur accordiez ce précieux moment. En retour, ils accorderont de l’importance à ce qu’ils font pour vous. Testez-le vous le verrez !

Autres idées mises en place par ces entreprises innovantes en gestion de leur RH : des horaires flexibles, vacances illimitées, plus d’autonomie, des environnements de travail confortable et agréable, élimination des irritants, etc.

Maintenant À VOUS DE JOUER ! Que vous soyez employeur, directeur, superviseur, employé, vous avez un impact direct sur le bonheur dans vos environnements de travail. Go ! Go ! Go ! Changez une seule chose…et cela se multipliera.

Suivre

À propos de l'auteur

34 ans d'expérience en leadership appliqué, dont 19 ans à titre de coach dans le milieu des affaires pour les PME. Sylvain Boulianne aide les entrepreneurs, directeurs et superviseurs à intégrer une culture d’optimisation de la performance et du bonheur au travail.